11 ème audit sur la qualité de service : Les Opérateurs font du surplace

Accueil > Actualités > 11 ème audit sur la qualité de service : Les Opérateurs font du surplace
Une vue partielle des participants.

Le 18 décembre 2017, l’hôtel Radisson Blu a servi de cadre pour la cérémonie de la restitution des résultats du 11ème audit sur la qualité de service des réseaux de la téléphonie mobile au Tchad. La cérémonie a vu la présence du Ministre des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information, le Président du Conseil de Régulation, les Opérateurs, des acteurs du secteur, les associations de la défense des consommateurs et d’autres personnalités et non des moindres.

L’ouverture de la cérémonie a été marquée par l’allocution de circonstance du Directeur Général, le Dr. Bachar Haggar Salim qui a rappelé par l’objectif de l’audit qui, selon lui, « consiste à évaluer la qualité de service offerte aux abonnés d’une part et de vérifier que les obligations contenues dans les cahiers de charges sont scrupuleusement respectées ».

Il a ensuite avisé les trois Opérateurs, notamment Airtel, Tigo et Salam, que les manquements constatés au cours du présent audit sur la qualité de service, seront mis devant leurs responsabilités conformément aux textes en vigueur. Par ailleurs, il a exhorté les responsables de la téléphonie mobile de continuer à améliorer la qualité de service, car dit-il, c’est l’un des grands défis pour eux de satisfaire les attentes croissantes des consommateurs.

La restitution a été scindée en deux parties. La première partie fut présentée par le Directeur du Contrôle et Inspection, Ali Sidick Adam et la seconde partie a été animée par le Représentant du cabinet PMIConseil, Patrice Miconi.

Le 11ème audit qui a mis particulièrement l’accent sur le contrôle de la qualité de la couverture radio 3G parce que11 d’après les nouvelles licences mobiles accordées à Airtel et Tigo en 2014, les Opérateurs avaient une contrainte règlementaire de couvrir un total de 20 villes après trois années d’exercice. Hélas, le constat révèle que moins de 10 villes du pays sont couvertes par la 3G.

L’audit n’a pas perdu de vue les autres aspects de contrôle

à savoir :

  • Évaluation de l’accessibilité 2G et 3G ;
  • Évaluation de la continuité des appels 2G et 3G ;
  • Évaluation des performances radio 2G et 3G

A l’issue de ce 11ème audit, l’ARCEP a trouvé que le meilleur réseau, c’est Airtel en ce qui concerne les services voix et data ou données sur l’ensemble du territoire.

L’ARCEP a infligé une mise en demeure aux trois Opérateurs pour parvenir à corriger leurs manquements dans un délai ne dépassant pas 30 jours. Ceci à compter de la date de la restitution dudit audit.

On remarque que :

  • Airtel a 29 engagements non respectés à corriger ;
  • TIGO a aussi 29 engagements non respectés à corriger ;
  • SALAM a 26 engagements non respectés à corriger.

Une photo de famille autour du Ministre des Postes et des Nouvelles Technologies de l’Information a marqué la fin de la cérémonie de la restitution du 11ème audit sur la qualité de service des réseaux de la téléphonie mobile.

Dipombé Payébé

Partager sur
Nombre d'abonnés mobile
En savoir plus
Trimestriel
déc.14 : 5251560
mars.15 : 5548729
juin.15 : 5611460
sept.15 : 5401106
déc.15 : 5465797
BULLETIN D'INFORMATION
Veille technologique
Abonnez-vous au bulletin d'informations de l'ARCEP
12.04.2018
La 8ème édition de la journée de l’Agent de l’ARCEP aura lieu le samedi 21 avril 2018 à l’hôtel Vitella, situé au quartier Atrone, à 200m après l’édifice Foulah en allant vers le Ranch sur l’Avenue de Pascal Yoadoumadji.
13.03.2018
L’Assemblée des Régulateurs des Télécommunications de l’Afrique Centrale (ARTAC) prévue pour les 15 et 16 mars 2018 à Yaoundé est reportée à une date ultérieure.
01.03.2018
L’Assemblée des Régulateurs des Télécommunications de l’Afrique Centrale (ARTAC) sort de son profond sommeil. Elle compte organiser son assemblée générale du 15 au 16 mars 2018 à Yaoundé en vue d’élire un nouveau Secrétaire permanent.
15.02.2018
L'ARCEP Gabon en accord avec le Directeur Exécutif de Smartafrica ont le regret de vous informer que suite à un cas de force majeure, le Conseil Africain des Régulateurs initialement prévu les 15 et 16 février 2018 est reporté à une date ultérieure.