Atelier : Les deux discours d’ouverture et de clôture du Directeur Général de l’ARCEP

Accueil > Actualités > Atelier : Les deux discours d’ouverture et de clôture du Directeur Général de l’ARCEP
Une vue des participants à la cérémonie d’ouverture. En première ligne, les trois Députés invités à l’atelier.

Il s’est tenu du 14 au 15 mai 2018, un atelier de restitution et de validation, à l’hôtel Résidence de N’Djaména, sur l’étude des enjeux des technologies et de la société de l’information et leurs usage au Tchad, notamment le haut débit dans le contexte de marché convergent : Téléphonie – Internet – TNT. Cet atelier a réuni plus d’une cinquantaine de participants en rapport avec le monde des Technologies de l’Information et de la Communications (TIC). Nous publiions ci-après les deux discours celui d’ouverture et de clôture prononcés par le Directeur de la Veille Technologique, des Études et des Projets, M. Adoum Djimet Saboun.

 

I. DISCOURS D’OUVERTURE

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite la bienvenue et vous remercie pour votre disponibilité. Il me plait également de remercier tous les participants pour avoir répondu présent à l’invitation à cet atelier qui, je l’espère, répondra à vos attentes.

Nous sommes honorés de votre présence aujourd’hui parmi nous ; je me réjouis également de constater que l’atelier se tient au moment où le Tchad vient juste d’entamer sa marche pour la 4ème République.
L’un des objectifs de cette étude vise à résoudre la problématique de déploiement du Haut Débit sur le territoire tchadien se trouvant confronter aux enjeux sociaux de l’intégration et de la cohésion, des enjeux culturels, des enjeux technologiques, territoriaux, économiques.

C’est ainsi que l’ARCEP a engagé des réflexions stratégiques pouvant permettre de disposer d’éléments pertinents susceptibles pour le Gouvernement de combler son retard pris dans la mise en œuvre de sa stratégie de développement numérique. À cet égard, un accent particulier est désormais accordé au secteur des TIC, notamment avec la réalisation de projets d’infrastructures Haut Débit, point d’ancrage et déterminant majeur de la restructuration socio-économique du pays et de sa compétitivité.

Cette vision des autorités répond à plusieurs objectifs stratégiques :

  • Le développement du haut débit va permettre à l’économie tchadienne de se positionner sur des chaînes de production sous régionales via l’amélioration de la productivité du travail. Une étude de la Banque mondiale (2014) montre que l’introduction du haut débit améliore la productivité du travail de 5% dans le secteur de l’industrie et de 10% dans celui les services. Le Tchad a besoin d’un réel développement du haut débit, accompagné d’une adaptation des politiques d’éducation et de formation afin de se positionner sur des services à plus forte valeur ajoutée.
  • Le développement du haut débit constitue également un des vecteurs essentiels (avec le développement du contenu, des applications et de l’habilité à utiliser les outils TIC) pour moderniser l’administration via la mise en place de services numériques publics accessibles aux citoyens et agents économiques. L’usage du haut débit dans les secteurs de la santé et de l’éducation (Internet dans les écoles) permettrait d’améliorer la qualité et la quantité des services rendus et de renforcer ainsi le contrat social entre l’Etat et le citoyen.

J’ose croire que la validation de cette étude fournira des informations et orientations pertinentes à notre institution et que vos recommandations seront prises en compte par notre Département.

Permettez-moi de présenter mes vives félicitations au consultant pour le travail déjà fait, tout en espérant qu’ils saura intégrer les apports de cet atelier au document final.

Aussi je vous invite à vous impliquer pleinement durant ces deux jours des travaux. Je suis convaincu que du foisonnement des idées naîtra une bonne conclusion devant aboutir à l’atteinte des objectifs fixés par l’étude.

En vous remerciant encore une fois, pour avoir répondu favorablement à l’invitation, je déclare ouverts les travaux de l’atelier sur l’étude des enjeux des technologies et de la société de l’information et leurs usage au Tchad, notamment le haut débit dans le contexte de marché convergent : Téléphonie – Internet – TNT.
Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

II. DISCOURS DE CLÔTURE

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un plaisir renouvelé que je prends la parole à l’occasion de la clôture des travaux de l’atelier de restitution et validation sur l’étude des enjeux des technologies et de la société de l’information et leurs usage au Tchad, notamment le haut débit dans le contexte de marché convergent : Téléphonie – Internet – TNT.

Nous voilà arrivés au terme de nos travaux et ces deux jours furent effectivement des journées bien remplies et riches en enseignements.

Je voudrais ainsi exprimer ma satisfaction pour la qualité des résultats auxquels nous sommes parvenus. Ces résultats traduisent la volonté et l’importance que chacun de vous accorde à l’ancrage de l’économie de numérique dans notre pays. Les débats et les échanges nous ont permis de mieux nous approprier et de valider avec responsabilité le contenu du rapport.

Comme mentionné dans le discours à l’ouverture de l’atelier, l’un des objectifs de cette étude vise à résoudre la problématique de déploiement du Haut Débit sur le territoire tchadien. Aussi, les résultats de cette étude vont constituer un outil d’aide à la décision pour les décideurs qui doivent prendre des mesures adéquates pour la mise en œuvre des vraies politiques des TICS au Tchad.

Cet excellent travail a été possible grâce à votre participation active. Je voudrais saisir cette occasion pour vous adresser au nom Directeur général de l’ARCEP mes sincères remerciements.

Je demande votre indulgence pour des manquements constatés lors de la tenue de cet atelier. Malgré certaines failles, je tiens à adresser une mention spéciale aux organisateurs qui n’ont ménage aucun effort pour la réussite dudit atelier.

Nous allons retourner dans nos institutions respectives avec la satisfaction du devoir bien accompli. Je voudrais, comme il est de tradition, souhaiter un très bon voyage de retour à notre infatigable Consultant.

Sur ce, je déclare clos les travaux de l’atelier de validation sur l’étude des enjeux des technologies et de la société de l’information et leurs usage au Tchad, notamment le haut débit dans le contexte de marché convergent : Téléphonie – Internet – TNT.

Je vous remercie.

Partager sur
Nombre d'abonnés mobile
En savoir plus
Trimestriel
déc.14 : 5251560
mars.15 : 5548729
juin.15 : 5611460
sept.15 : 5401106
déc.15 : 5465797
BULLETIN D'INFORMATION
Veille technologique
Abonnez-vous au bulletin d'informations de l'ARCEP
29.05.2018
Les régulateurs télécoms de l’Afrique centrale ont décidé, lors de la réunion tenue à Yaoundé le 24 mai 2018, de relancer les activités de l’ARTAC. La Guinée équatoriale est retenue pour abriter l’assemblée générale les 06 et 07 août 2018 à Malabo.
24.05.2018
Après avoir suspendu les missions en mars dernier, la Ministre vient d’ordonner les cadres de son département à se rendre du 22 au 26 mai à Yaoundé pour participer à la conférence sous régionale sur l’économie numérique pour l’Afrique centrale.
10.01.2018
Les redevances perçues sur les chiffres d’affaires des opérateurs de la téléphonie mobile sont plafonnés à un taux de 9% et repartis comme suit : Trésor public (4%), l’ARCEP (2,5%), l’ADETIC (1,5%), l’ENASTIC (0,6%) et l’ANSCIE (0,4%).
26.12.2017
M. Mahamat Allahou Taher cède son fauteuil à Mme Madeleine Alingué. Comme nouveauté, le MPNTI est fusionné à celui de la Communication. Mme Madeleine demeure toujours la Porte Parole du Gouvernement.